Informations

Infos santé sur le chat
La reproduction chez le chat

Cette page est rédigée afin de vous donner quelques informations concernant la reproduction. Que vous soyez particulier ou jeune éleveur sachez que la reproduction d’une chatte n’est pas chose facile. De plus, elle ne se passe pas toujours comme on le souhaite. Il y a des chattes qui ne sont pas très coopératives et d’autres qui ont un fonctionnement hormonal intense. Ces chattes là doivent porter 2 fois par an.

La femelle

La politique de la chatterie est en premier lieu le respect de son animal. Mon second choix est de ne pas faire porter une chatte plus d’une fois par an. Cependant, vous pouvez vous trouver dans une situation ou votre femelle a des chaleurs en permanence et durant plusieurs mois. Dans ce cas de figure, votre chatte perd beaucoup de poids. Il est préférable de la mettre en saillie avec l’accord de votre vétérinaire. Laisser une chatte en chaleur peut provoquer des métrites ou des pyomètres ouverts ou fermés. Elle urine dans votre environnement ce qui n’est pas des plus agréable. La chatte mange peu et appelle le mâle.

Le mâle

Le mâle urine lorsqu’il entend la femelle miauler durant les chaleurs. Certains mâles développent les vocalises afin de communiquer avec la chatte. Le mâle maigrit durant la période du rut.

L’accouplement

Les sailles se déroulent dans un endroit ou l’hygiène est parfaite. Les sailles se pratiquent sur deux jours afin de ne pas épuiser le mâle et la femelle.  La femelle se rend chez le mâle. Cette méthode permet de mieux gérer la naissance.

Le travail de l’éleveur

Le travail de l’éleveur consiste à faire naître des chatons conforment au standard, d’éviter toute consanguinité et de travailler exclusivement avec des chats qui n’ont pas de défaut. Changer de reproducteur dès qu’un travail est fini.

La consanguinité

La consanguinité permet de tester ses lignées. Afin de voir si des défauts ressortent sur le travail que l’éleveur à effectué. Ne pas continuer cette démarche pour l’amélioration de la race.

Texte modifié  en 2014 en possédant son propre mâle

Le coryza

Le coryza est dû principalement à deux virus :
L’herpèsvirus félin et le calicivirus.

L’herpèsvirus induit un écoulement au niveau du nez, une conjonctivite et des ulcères sur la cornée. Le calicivirus est aussi responsable d’écoulements au niveau du nez ainsi que d’ulcères et d’inflammation dans la bouche.

La Chlamydophilose (chlamydiose) est due à une bactérie qui est responsable de conjonctivites importantes.

Vacciner votre chat, c’est lui éviter plusieurs maladies infectieuses.

La Leucose (FeLV)

C’est une maladie grave.
Elle est due à un virus nommé FeLV que les chats se transmettent principalement par contact direct mais aussi par l’intermédiaire des gamelles et des litières.
Les symptômes sont très variés, allant de la simple fièvre à des tumeurs.
Elle peut être mortelle.

Vacciner votre chat, c’est lui éviter plusieurs maladies infectieuses.

La Péritonite Infectieuse Féline

Elle est appelée PIF.
C’est une maladie mortelle se traduisant par des symptômes très variés (fièvre, jaunisse, anémie, troubles nerveux, ventre ballonné).

Il est recommandé d’associer stérilisation et vaccination pour prévenir de nombreuses maladies infectieuses

APR-rdac

APR-rdac – Atrophie Progressive de la Rétine – Générique

Perte de vision progressive

Description:
Dégénérescence progressive des photorécepteurs rétiniens (cônes et bâtonnets)

Symptômes:
Perte de vision progressive (nocturne puis diurne) allant jusqu’à la cécité totale

Age d’apparition:
Entre 1 et 2 ans

Fréquence:
_

Gène impliqué:
CEP290

Mutation testée:
IVS50 + 9T>G

Transmission:
Autosomique Récessive

Brevet:
_

Remarques:
_

© Antagène

Homéopathie pour le chat

Sur cette page, vous trouverez des remèdes ou préparations homéopathiques pour soigner votre animal.

En priorité, lorsque votre animal de compagnie est souffrant, il est vivement conseillé d’aller consulter son vétérinaire. Les petits traitements ou préparations homéopathiques que vous trouverez  sur cette page peuvent être complémentaires.

Je remercie mes amies d’avoir eu la gentillesse de me les communiquer.

TRAITEMENT POUR RENFORCER LA DÉFENSE IMMUNITAIRE

Thymuline 9 CH

 Vaccinotoxicum 9 CH

Faites fondre dans 1 ml d’eau 5 granulés de chaque (préparer le soir pour utiliser le lendemain) 1 fois par semaine. La solution la plus simple est de lui administrer à la seringue (sans l’aiguille). Sur les chats souffrants de baisse immunitaire vous pouvez l’utiliser à long terme.

Pet-Phos Félin Croissance (Sogeval) donner un comprimé durant deux mois et refaire des cures régulières. Ce traitement aide les chats porteurs de virus. D’après mon vétérinaire il n’est pas conseillé de le donner à un chaton qui a une alimentation appropriée.

Oligosol cuivre, or, argent la posologie est 1.5 ml une fois par jour pendant 10 jours puis deux fois par semaine. Ce traitement n’est pas a donner aux chatons, aux femelles gestantes et allaitantes. Ne pas dépasser deux mois de traitement.

TRAITEMENT POUR LES PROBLÈMES VIRAUX

Teinture mère d’Echinacea Angustifolia D3 administrer 10 gouttes diluées dans 1 ml d’eau deux fois par jour pendant trois semaines puis pendant 10 jours seulement tous les mois. Il est préférable de prendre la formule à l’eau distillée et de la conserver au frigidaire durant un mois seulement.

Ce traitement peut venir en complément du traitement Echinacea Angustifolia D3, de la Thymuline, du vaccinotoxinum et de Oligosol  cuivre or argent.

Tous ces produits sont à commander chez votre Pharmacien.

TRAITEMENT POUR PRÉPARER LA CHATTE A LA MISE BAS

8 jours avant chaque mise bas je donne à la maman cette préparation en solution aqueuse (anciennement Homéopartyl) afin de lui faciliter le travail :

Actaea racemosa 4 CH et 5 CH
Aletris farinosa 4 CH et 5 CH
Arnica montana 5 CH
Caulophyllum 9 CH

La posologie est la suivante :

Donner entre 10 et 15 gouttes par jour pendant 8 jours

TRAITEMENT POUR NETTOYER L’UTÉRUS APRÈS LA MISE BAS

Une fois la mise bas terminée je donne trois ampoules de Wombyl. La première 12 heures après la fin de la mise bas. Les 2 autres ampoules avec un  intervalle régulier de 12 heures.

Le Wombyl est à commander chez votre pharmacien ou chez votre vétérinaire.

TRAITEMENT POUR FAVORISER LA LACTATION

J’utilise pour favoriser la lactation la préparation suivante  (anciennement PVB Insuffisance Laitière des Laboratoires Boiron).

Voici sa composition :

Agnus castus 5 CH
Avena sativa 3 DH
Calcarea carbonica 7cCH
Calcarea phosphorica 7 CH
Pulsatilla 3 CH
Ricinus communis 5 CH
Urtica urens 5 CH

Administrer 15 gouttes par jour 8 jours avant la mise bas, continuer durant la lactation.

TRAITEMENT POUR LES PROBLÈMES MUSCULAIRES

Arnica 5 CH

La posologie est la suivante :

Administrer 5 granulés 3 x par jour pendant 4 jours. Ensuite donner 5 granulés 2 x par jour pendant 4 jours

TRAITEMENT POUR LES PIQURES DE GUÊPES OU D’ABEILLES

Avant toute chose retirer le dard et désinfectez la plaie. Ensuite :

Apis mellifica 5 CH
Culex pipiens 5 CH

La posologie est la suivante :

Administrer 5 granules immédiatement puis toutes les deux heures la première journée. Ensuite 3 fois par jours pendant 5 jours.

Le Thyphus

Il est appelé panleucopénie ou parvovirose féline.
C’est une maladie virale très grave.
Le virus responsable provoque diarrhées, vomissements, forte température voire parfois une mort subite sans symptôme.
L’agent de cette maladie est très résistant et peut survivre plusieurs mois dans l’environnement.

Vacciner votre chat, c’est lui éviter plusieurs maladies infectieuses.

Le FIV

Il est appelé FIV pour Feline Immunodeficiency Virus qui est le nom anglais du virus qui en est la cause.
Les chats sont contaminés principalement par morsure lorsqu’ils se battent entre eux.
Après parfois plusieurs années suite à l’infection, le chat peut tomber malade. L’évolution vers la mort est alors de règle.

Il est recommandé d’associer stérilisation et vaccination pour prévenir de nombreuses maladies infectieuses.

La Rage

C’est une maladie virale due à un lyssavirus.
La contamination se fait par la salive à l’occasion de morsure ou de léchage d’une plaie. Les animaux atteints présentent des troubles nerveux (par exemple agressivité ou paralysie). La rage est toujours mortelle.
La vaccination est donc extrêmement importante. Elle permet de protéger l’animal contre la maladie mais aussi, associée à l’identification, d’éviter l’euthanasie en cas d’exposition à un animal enragé. La vaccination de l’animal est aussi importante pour protéger l’Homme et les autres animaux.

Il est recommandé d’associer stérilisation et vaccination pour prévenir de nombreuses maladies infectieuses

ERYN

ERYN – Erythrolyse Néonatale – Générique

Incompatibilité du chaton au lait maternel

Description:
Il existe trois types de groupes sanguins chez le Chat A, B, ou plus rarement AB. Les chats de groupe A possèdent des anticorps spontanés anti-B en faible quantité, alors que ceux de groupe B possèdent des anticorps spontanés anti-A en grande quantité. Ces anticorps naturels peuvent provoquer l’érythrolyse néonatal chez les chatons. Ce phénomène apparaît essentiellement chez des chatons de groupe A lorsque la mère est de groupe B. Lors de l’allaitement, les anticorps anti-A contenus dans le colostrum de la mère passent dans la circulation sanguine du chaton de groupe A.

Symptômes:
Urine rouge, jaunisse, nécroses aux extrémités des pattes, des oreilles et de la queue, anémie potentiellement mortelle pour le chaton

Age d’apparition:
Dès la naissance

Fréquence:
Selon les races de chat, la fréquence de groupe B est plus ou moins importante

Gène impliqué:
CMAH

Mutation testée:

Transmission:
Autosomique Récessive

Brevet:
_

Remarques:
Les chats de groupe B sont homozygotes pour l’allèle b. Cet allèle b est récessif par rapport aux allèles déterminant les groupes A et AB. Le test génétique permet de caractériser génétiquement le groupe sanguin des reproducteurs, de connaître les chats porteurs de l’allèle b et d’adapter les croisements afin de prévoir le risque d’apparition de l’érythrolyse néonatale.

© Antagène