Souvenirs

Les retraités

Joy

Joy

Cannelle

Cannelle

Gaya

Gaya

Ce texte vous permettra de mieux comprendre certaines situations que vous voyez en surfant sur les sites d’éleveurs.

Mon élevage familial se compose de 5 à 6 Tonkinois maximum. Les Tonkinois sont des chats qui possèdent une grande sensibilité. Ils ne peuvent pas vivre en grand effectif. Au début de mon élevage familial, je ne comprenais pas pourquoi on trouvait des chats adultes à placer. J’ai élevé durant des années sans changer de mâle. La vie a voulu que je garde Calypso du Soleil du Siam. Calypso est une chatte dont le père est Urbain des Abesses. Merci à Mr et Mme Roland et à Mlle Robin pour m’avoir permis d’obtenir Urbain. En gardant Calypso je n’avais plus de mâle pour la reproduction. J’ai pris l’initiative de mettre Urbain à la retraite en le stérilisant. Il fallait que je lui trouve une super famille car il ne s’entendait pas avec Oliver des Mahonias (mon premier Tonkinois neutré). Le départ d’Urbain a été très dur. Je n’oublierai jamais son départ. Je remercie Joanne de prendre soin de lui et de me donner de ses nouvelles régulièrement. Ce choix, il a fallu le faire afin de préserver une race confidentielle en France. Je peux vous assurer que cette décision n’a pas été aisée.

Vous pouvez également vous trouvez dans des situations telles que :

          – Incompatibilité entre deux chats génétiquement

          – Problème de comportement avec votre effectif

          – Mésentente entre congénères

          – Strabisme, porteur de strabisme qui le transmet à ses descendants ou autre défaut (la chatterie se refuse de travailler avec des défauts sur une race confidentielle. Gaya du Soleil du Siam a été stérilisée car elle portait le strabisme dans ses gènes)

Depuis 12 ans que j’élève les Tonkinois et Urbain est mon premier retraité/placé. Si vous élevez des chats avec votre cœur, vous ne pouvez pas rester insensible face à ce choix.

J’ai écrit ce texte pour vous particulier, jeune éleveur débutant afin que vous sachiez que l’élevage n’est pas facile et que nous passons par des moments douloureux. C’est également la seule façon d’améliorer la race en ouvrant de nouvelles lignées sans consanguinité.

Texte rédigé en 2010

Merci de ne pas copier mes textes sans autorisation

Hanoï

Hanoï

Tom

Tom

Gary

Gary

Oliver

Oliver

Diego

Diego

Urbain

Urbain